Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Pourquoi ce « transfert d’agressivité » sur les musulmans dits salafistes

Posté par: Assane Bocar Niane| Dimanche 30 avril, 2017 16:04  | Consulté 5838 fois  |  47 Réactions  |   

Dans la vie de groupe, le « transfert d’agressivité » est un phénomène bien connu. Il y est courant de voir quelqu’un qui a des intentions belliqueuses envers un camarade à la fois contrariant et intimidant et pour lequel, il éprouve aussi un sentiment craintif et lâche. Dans de pareille situation, une tendance est souvent envisageable : il peut tenter d’influencer ou de manipuler un autre camarade, plus fort mais sympathique à son égard, pour qu’il agisse à sa place. Ainsi par de faux conseils composés de médisances, de ragots et de cancans, il essaie d’atteindre son objectif car à l’absence de piété, « la fin justifie les moyens. » (Machiavel)

Les occidentaux sont parvenus à affaiblir certains Etats africains à l’aide de méthodes semblables. Semer l’animosité, à travers les médias, entre des populations qui vivaient, au paravent, en paix et dans un respect mutuel. Cultiver le désordre entre les souverains africains et leurs populations. Les deux guerres civiles soudanaises de 1955 à 1972, puis de 1983 à 2005, le commencement de la crise ivoirienne avec la mort d’Houphouët en 1993, la génocide rwandaise en 1994, la guerre civile bissau-guinéenne en 1998, les trois guerres civiles centrafricaines en 2004, 2012 et 2013, la guerre civile libyenne en 2011, entre autres crises constituent des exemples très dévastateurs.

Pour arriver à de tels résultats, les néo-colons ont su exploiter l’égoïsme de certains dirigeants africains sans scrupule. De ce fait, par le réveil de quelques considérations d’ordre xénophobe, ils ont abouti à un dénouement conflictuel. Ne dit-on pas que « dans chaque homme, il y a une bête qui dort ? »

Toutefois au commencement, il s’agissait de groupes socioculturels qui vivaient dans une  parfaite harmonie, malgré leurs différences. Ils avaient réussi parce qu’ils excluaient toute forme de rivalité entre eux. Ils appréhendaient leurs différences non pas comme une divergence, mais comme une diversité. De cette manière aucune opposition n’était possible entre eux et ils se complétaient mutuellement. Une telle société, quiconque aspire à l’anéantir n’a qu’à instaurer la rivalité entre les groupes qui la composent.

Au Sénégal, avec l’avènement de la seconde alternance en 2012, la coexistence pacifique centenaire entre les salafistes et les autres confréries musulmanes commence à connaitre une nouvelle tournure. Nous évoquons cette ancienneté de cent ans en nous référant à Thierno Younouss, un des précurseurs du salafisme dans notre pays, un contemporain de Thierno Seydou Nourou TALL né en 1862.

Fort de ce constat, pourquoi les régimes précédents n’ont-ils pas impacté sur les relations d’obédience islamique ou obéissant à des règles religieuses ? La réponse est simple : parce qu’ils ont tous respecté l’article 24, alinéa 2 de la Constitution de la République du Sénégal qui stipule : « Les institutions et les communautés religieuses ont le droit de se développer sans entrave. Elles sont dégagées de la tutelle de l'Etat. Elles règlent et administrent leurs affaires d'une manière autonome. » Ici, l’Etat n’est censé intervenir qu’en cas de violation de l’ordre public.

Dans un tel contexte, comment jugez-vous un Etat qui semble constituer un facteur de violation de l’ordre entre des confréries qui vivaient, autrefois, en paix ? On dirait qu’au Sénégal, les nouvelles autorités n’aiment pas les salafistes et ne les supportent pas non plus.

Que faire quand quelqu’un n’aime pas son chien ? Il l’accuse de rage pour pouvoir s’en débarrasser légitiment. Mais quel alternative, s’il ne peut pas le faire soi-même ? Et bien, il demande à quelqu’un d’autre de le faire à sa place. Ceci n’est-il pas un « transfert d’envie » d’exterminer son chien ?

En effet certains discours de hauts responsables de ce pays semblent correspondre à un « transfert d’agressivité » : une incitation à une confrontation dont l’Etat serait incapable de contrôler les conséquences. Dans un article diffusé par « Seneweb », le 19 décembre 2015, le Président de la République, en violation des dispositions de l’alinéa 2 de l’article 24 de la constitution susmentionné, s’attaque au salafisme en ces termes : « ici au Sénégal, on n’a pas besoin qu’on vienne nous enseigner un islam nouveau ou un Dieu nouveau. Tout pays qui ouvre ses portes à ce genre de pratiques court à sa perte. Donc, nous, Etat, nous y avons notre part de responsabilité car c’est nous qui gérons la sécurité publique. Nous assumerons nos responsabilités pleinement quoi qu’il arrive. »

En l’espace de huit jours, un chef religieux se lève et hausse le ton dans un article de « Dakaractu », paru le 27 Décembre 2015 : « nous n’accepterons jamais que ces salafistes nous imposent leur propre vision de l’Islam. » Cependant les salafistes n’utilisent jamais de contrainte. Le Saint Coran ne dit-il pas : « il n’y a pas de contrainte en religion… » ? En réalité, ils sont des non violents. Par contre, la pertinence de leur argumentation soutenue par des preuves authentiques persuade tout interlocuteur objectif.

Le 10 février 2016, dans une interview accordée au journal « Le Monde », le Docteur Bakary SAMB se noie dans un individualisme religieux très partisan pour faire une propagande scientifiquement impertinente et très stérile. Il dit : « le soufisme doit se renouveler pour séduire les jeunes attirés par le salafisme. » En revanche il serait plus judicieux et impartial, en tant que Docteur, d’étudier le charme qui attire ces jeunes et même des « vieux » vers le salafisme qui n’est rien d’autre que la pratique de la Sounnah authentique du Prophète Mouhammad (PSL).

Néanmoins il se reprend, avec une subjectivité similaire, dans un autre article, publié le 07 avril 2016 par le site web « la-croix.com » : « le soufisme constitue une ressource essentielle pour lutter contre l’extrémisme religieux en Afrique. » Et le salafisme, quel est son rôle dans une telle lutte ? A moins que vous ne l’assimiliez à un extrémisme religieux.

Dans une autre déclaration faite lors du « Dialogue National » organisé le 28 mai 2016, le Président de la République insiste encore en disant : « … j’appelle les chefs religieux… de conscientiser les populations. Car cet islam est différent de celui que nous avons toujours pratiqué depuis des siècles. Il faut émettre un message clair sur les recommandations de Dieu et du Prophète et sur ce qu’ils interdisent afin que nos enfants ne soient pas détournés… »

Pourquoi tant de haine et d’acharnement contre d’honnêtes citoyens de cette République ? Les salafistes d’ici sont-ils des sénégalais avec toutes les dignités requises ? Pourquoi doivent-ils être l'agneau du sacrifice ? Vous les accusez sans preuve et les agressez sans défense. Vous les qualifiez de terroristes et d’extrémistes alors que vous connaissiez bien les véritables transgresseurs de ce pays :

vous êtes tous témoins du meurtre des six policiers, le 16 février 1994, sur le Boulevard Général De Gaule (ex-Centenaire) ;

vous connaissez bien les responsables du saccage des locaux du groupe Walffadjri, le 25 septembre 2009 ;

vous connaissez aussi ceux qui ont saccagés les cent vingt trois (123) véhicules et brisés les vitrines d’autant de commerces, le 22 octobre 2012, de la Place de l’Indépendance vers Sandaga et ses alentours ;

vous savez sans aucun doute que les auteurs des innombrables actes de vol, de viol et d’agression, commis chaque jour au Sénégal, ne sont pas des salafistes…

Donc vous êtes conscients que nous ne sommes pas des extrémistes, ni des terroristes. Nous sommes d’honnêtes citoyens de la République comme vous et partageons les mêmes droits que vous. Par conséquent nous voulons jouir pleinement de notre citoyenneté. Cessez de nous importuner. Arrêtez de nous maltraiter. Enfin méditons sur ce verset du Saint Coran qui dit : « Ceux qui font subir des épreuves aux croyants et aux croyantes, puis ne se repentent pas, auront le châtiment de l’Enfer et le supplice du feu. » (Sourate  85, Verset 10)

 

Assane Bocar NIANE

Parcelles Assainies, Dakar

assanebocarbaydi@yahoo.fr

 L'auteur  Assane Bocar Niane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (47)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Mouridoullah En Mai, 2017 (06:57 AM) 0 FansN°:1
Très bien dit.
Bravo pour la pertinence.
Anonyme En Mai, 2017 (16:13 PM) 0 FansN°:2
POURQUOI VOUS VICTIMISER? RESTEZ SUR LE CORAN ET LA SOUNAH, EVITEZ D'INSULTER LES BETHIO, LES KARA ET LES MOURTARSHIDINES, CONSACREZ VOUS A VOTRE RELIGION.
Anonyme En Mai, 2017 (20:31 PM) 0 FansN°:3
Monsieur, les wahabites (salafistes si vous préférez) ont toujours dénigré et agressé verbalement les confréries de ce pays, ce, bien avant 2012 ! Vous le savez très bien : la raison d’être de ce courant c’est le combat contre le soufisme, épaulé par l’état wahabite saoudien et la confrérie des frères musulmans en egypte. D’ailleurs c’est dans les années 90 que l’imam oumar sall insultait vertement tous les fondateurs de confréries du sénégal dans une bande sonore diffusée récemment. Le docteur mouhamat lo a fait sa thèse (dans les années 80 il semble) sur le soufisme en dénigrant également ce courant. Donc la raison d’être du salafisme sénégalais, c’est le combat contre le soufisme.
2012 a seulement coïncidé avec une recrudescence des attentats salafistes et une menace imminente sur l’afrique de l’ouest avec l’invasion du mali en même temps que l’arrivée au pouvoir de macky sall.
Donc le nouveau pouvoir n’est absolument pour rien dans ce regard méfiant que les populations jettent sur la secte salafiste.
Par ailleurs, vous dites que le salafisme serait présent au sénégal depuis….1862 ! Je vous défie de le prouver car c’est impossible ! ce salafisme (wahabisme) , en 1862, n’avait même pas un demi-siècle d’existence et vous voulez qu’il fut déjà présent au sénégal !
Vous prétendez vivre l’islam authentique, c’est votre droit le plus absolu ! les soufis pensent aussi vivre le vrai islam tiré...
Anonyme En Mai, 2017 (23:17 PM)0 FansN°: 2908985
je t'aime mon frère voila toute la vérité. ces salafistes insultent et excommunient les musulmans et après ils se victimisent.Une simple précision les frères-musulmans font plus preuve de tolérance envers le soufisme. Docteur Tarrikh Soueydane est contre le takfiriyya salafiste et prend le soufisme pour un travail de purification des l’âme.
Ozil En Mai, 2017 (22:33 PM) 0 FansN°:4
Salam akhi qu'Allah te récompense sur votre balance le jour du jugement pour cette contribution. Les salafistes vivent une grande épreuve avec la haine que certains nourrissent à leur égard. Mais Allah veille sur eux. Faites tous une preuve d'endurance et continuons de prouver par le contraire de ce que ceux ci pensent de nous.Qu'Allah nous préserve. Salam. Votre frère........
Anonyme En Mai, 2017 (23:59 PM) 0 FansN°:5
Il faut arrêter cette victimisation . Les salafistes ne souffrent d'aucune discrimination. Ils mènent leurs activités comme ils veulent sans restriction. Ce sont plutôt eux qui attaquent les autres en les traitant de mécréants . Maintenant que les autres r ipostent (verbalement ), ils se prétendent agressés !
Anonyme En Mai, 2017 (15:59 PM) 0 FansN°:6
Merci pour cette article. j'ajoute juste ceci: le problème entre les salafistes et les non salafistes est que quant un salafiste parle il se refère "toujours" "toujours" à ALLAH et à Son Prophète alors que très souvent les nons salafistes se refèrent à autre (biddah) que ceux là. Ces derniers donnent parfois des infos ou jugements qui ne se touvent ni dans le coran ni dans la sunnah. Certains prétendent les avoir pris de la tablette sacré (lawfoul Mahfouz) auprès du Créateur. D'autres diront les avoir pris dans le "batine". Pourtant Allah et Son Messager nous ont enjoint de nous accrocher à deux sources dans tous nos affaires, et divergences: Le Coran et la Sunnah. les salafistes mettent en garde la population contre ces erreurs introduites dan l'islam en dehors du Coran et de la Sunnah. Les preuves ne peuvent venir que du coran et de la sunnah aucune autres sources ne peut prévaloir. Voila pourquoi les salafistes se font attaqués. Mais une chose est claire Allah ne reprochera pas aux salafiste de s'être basé que sur le Coran et la Sunnah, par contre ceux qui ne se basent pas sur ces deux sources auront à rendre compte au jour du jugement devant ALLAH. Ce jour aucun regret ne sera utile, aucune marche arrière n'est possible. Celui qui aura forgé un mensonge sur Allah et son messager L'enfer sera sa résidence. Accrochons nous à la vérité ( le Coran et la Sunnah) et arrêtons la polémique inutile.
Soufi et fier En Mai, 2017 (18:38 PM) 0 FansN°:7
Les wahabites (qui se prétendent salafistes) ne sont pas plus salafs que les soufis. Seulement, ils ont une vision superficielle et minimaliste de l’islam.
Les soufis n’ont jamais fondé leur pratique purement cultuelle sur autre chose que le coran et la sunnah. Vous n’avez jamais entendu un soufi citer autre chose pour cela.
Aucun soufi ne manque les cinq piliers de l’islam. Donc sur ce point, il n’y a rien que le wahabite fait qui ne soit pratiqué par le soufi.
Seulement dans le coran, il n’y a pas que les cinq piliers. Il y’a autre chose, comme par exemple l’invocation du nom d’Allah (zikr) qui est essentiel chez le soufi et qui est la base du hadaratoul jummah. Il y’a aussi les prières sur le prophète. Tout cela est prévu dans le coran et le soufi le fait à la différence du wahabite.
Maintenant, le soufi est libre de citer les grands savants comme cheikh ahmadou bamba ou el hadji malick . Le wahabite cite bien des savants arabes, non ? Le soufi lui ne souffre d’aucun complexe d’infériorité et pense que le savoir n’a pas de couleur. Quant au baatine (le caché), vous êtes libre de ne pas y croire. Mais ne calomniez pas ceux qui y croient. Ce n’est pas parce que quelque chose vous est inaccessible qu’il n’existe pas.
Anonyme En Mai, 2017 (20:27 PM) 0 FansN°:8
Je crois que les uns et les autres doivent se montrer modestes. Comme l’a dit quelqu’un, il n’existe dans aucun principe d’une confrérie soufie un ajout aux cinq piliers de l’islam.
Aucune confrérie soufi n’a jamais pris son Cheikh pour Allah (swt) ni contesté que Mohamed (SAW) est le dernier prophète d’Allah (SWT).
Aucune confrérie soufie n’a jamais proclamé que s’en limiter aux cinq piliers (comme font les wahabis) était mauvais.
Mais les confréries soufis ont parfaitement le droit, en plus des cinq piliers, d’approfondir leur adoration d’Allah par des wirds, des zikr que RIEN n’a interdit dans le coran (au contraire, plusieurs versets du coran recommande les zikrs ).
Donc il faut éviter d’agresser autrui en lui reprochant à tort et à travers du shirk.
Pour la Tablette Sacrée, il faut être maanou (réserve) quand un wali soutient que Allah le lui a montrée. Car nul ne peut dire ce que Allah fera ou ne fera pas. Allah l’omniscient, l’omnipotent peut tout. C’est à la limite blasphématoire que de prétendre péremptoirement que c’est un mensonge, comme si, en tant que simple mortel, l’on est capable de préjuger sur la volonté d’Allah (SWT). Donc quand quelqu’un le dit, ne calomniez pas. Vous êtes libres de ne pas y croire, mais vous ne pouvez dire que c’est un mensonge.
Anonyme En Mai, 2017 (07:30 AM) 0 FansN°:9
Assalamou aleykoum (je m'excuse ne pas evoir saluer pluto)
Allah envoie son Messager Mouhamad (SAWS) avec le message complet claire et sans ambiguïté pour dire voila comment vous devez m'adorer. Rien de bon ne peut sortir de ce message.
Le zikr est fondamentale en Islam, vous vous trompez si vous pensez que les salafistes ne le font pas. Dans tout chose il y'a une invocation d'Allah à faire: avant de dormir, en se réveillant, le matin et soir, en portant son habit, en entrant aux toilettes ... il y'en a des centaines. La bouche d'un salafiste n'arrete pas l'invocation de son Seigneur tout au long de la journée exactement comme l'a enseigné le Prophète saws. La différence est donc que les salafistes le font selon ce que le Prophète à enseigné ni plus mais peu être un peu moins (lol car il y'en a beaucoup) alors que les nons salafistes se basent sur des recommandations de leurs Cheikhs. Dire qu'on a le droit d'aller au delà de ce que le Coran et la Sunnah a enseigné est légitime signifie que le Prophète n'a pas tout transmis. Alors qu'Allah Lui même dit qu'il à parachevé la réligion autrement dit les actes d'adorations sont clairement définis et tout ce qui en sort n'est pas valable. le Prophète saws dit : Celui qui innove dans notre affaire (islam) ce qui n'en fait pas partie lui sera remis. Pourquoi prendre ce risque. Quant à la Tablette Sacré, le Prophète saws qui est plus aimé d'Allah que toute l'humanité depuis Adama jusqu'à la fin du monde...
Anonyme En Mai, 2017 (09:59 AM) 0 FansN°:10
Assalamou aleykoum je rectifie une érrer.
Allah envoie son Messager Mouhamad (SAWS) avec le message complet claire et sans ambiguïté pour dire voila comment vous devez m'adorer. Rien de bon ne peut venir en dehors de ce message.
Le zikr est fondamentale en Islam, vous vous trompez si vous pensez que les salafistes ne le font pas. Dans tout chose il y'a une invocation d'Allah à faire: avant de dormir, en se réveillant, le matin et soir, en portant son habit, en entrant aux toilettes ... il y'en a des centaines. La bouche d'un salafiste n'arrete pas l'invocation de son Seigneur tout au long de la journée exactement comme l'a enseigné le Prophète saws. La différence est donc que les salafistes le font selon ce que le Prophète à enseigné ni plus mais peu être un peu moins (lol car il y'en a beaucoup) alors que les nons salafistes se basent sur des recommandations de leurs Cheikhs. Dire qu'on a le droit d'aller au delà de ce que le Coran et la Sunnah a enseigné est légitime signifie que le Prophète n'a pas tout transmis. Alors qu'Allah Lui même dit qu'il à parachevé la réligion autrement dit les actes d'adorations sont clairement définis et tout ce qui en sort n'est pas valable. le Prophète saws dit : Celui qui innove dans notre affaire (islam) ce qui n'en fait pas partie lui sera remis. Pourquoi prendre ce risque. Quant à la Tablette Sacré, le Prophète saws qui est plus aimé d'Allah que toute l'humanité depuis Adama jusqu'à la fin du monde...
Anonyme En Mai, 2017 (10:08 AM) 0 FansN°:11
Dire que les actes d’adoration sont clairement définis et qu’on ne peut en « rajouter » pose problème, cher monsieur. En effet, je défie quiconque de me sortir un seul verset du coran ou un seul hadith énumérant de manière limitative les actes d’adoration. Personne ne me le sortira j’en suis sûr. Allah (SWT) en exhortant dans plusieurs versets les croyants de faire du zikr plusieurs fois n’en a pas limité le nombre encore moins défini les circonstances. Invoquer Allah seulement lorsqu’on va au toilettes, mange etc. ne signifie pas que c’est seulement dans ces cas là qu’il faut le faire. Les hadiths du Prophète en ce sens n’ont fait qu’indiquer aux croyants ce qu’il est bon de faire quand on va aux toilettes, on mange etc. Mais n’ont pas eu pour sens de limiter l’invocation de Allah à ces activités (ce ne serait même pas possible car le Prophète ne peut limiter un ordre de Allah).
Sur un autre registre, vous ne verrez dans aucun principe du mouridisme ou de la tidianya que les adeptes doivent suivre les recommandations de leurs cheikhs au détriment du coran et de la sunnah. Et vous ne verrez pas un cheikh de ces confréries donner à ses disciples une recommandation contraire au coran et à la sunnah (si vous en connaissez, indiquez le moi je vous prie).
Maintenant, avoir un cheikh est tout à fait légitime (d’ailleurs vous en avez, vous les wahabites aussi bien au sénégal qu’à l’étranger). Et un cheikh ne servirait à...
Anonyme En Mai, 2017 (10:14 AM) 0 FansN°:12
(suite) et pour l'innovation, je te citerai un hadith figurant dans le muslim (n°1017) qui dit que l'auteur d'une bonne innovation sera récompensé. Il n'y a donc, cher monsieur, aucun risque à adorer Allah (surtout que cette adoration est recommandée, sans limitation, dans le coran même). Les soufis font tout ce que vous, wahabites, faites. Et ils font un peu plus que vous et ce plus trouve sa justification dans le coran. Vous même avouez que même les recommandations du prophète sur l'invocation d'Allah pour certaines activités sont trop nombreuses et que vous ne les suivez pas toutes (c'est dans votre commentaire).Les soufis eux ne sont pas dans ces dispositions.
Anonyme En Mai, 2017 (13:21 PM) 0 FansN°:13
« En effet, je défie quiconque de me sortir un seul verset du coran ou un seul hadith énumérant de manière limitative les actes d’adoration » les actes d’adorations ne se résument pas à un verset ou un hadith, elles se trouvent à travers le coran et la Sunnah du Prophète saws
« Et vous ne verrez pas un cheikh de ces confréries donner à ses disciples une recommandation contraire au coran et à la sunnah (si vous en connaissez, indiquez le moi je vous prie) ». Tu parles de recommandations contraires, moi je dirai tout adoration qui n’est pas dans le Coran et dans la Sunnah. Et dans ce sens d’où viennent les confréries (soufis ou pas) avec chacune des conditions et des bienfaits ? d’Allah ou de son Messager sas, prouve le ?
Anonyme En Mai, 2017 (13:23 PM) 0 FansN°:14
(Suite) « Maintenant, avoir un cheikh est tout à fait légitime (d’ailleurs vous en avez, vous les wahabites aussi bien au sénégal qu’à l’étranger) » tu parles de Cheikh, mais moi je parlerai juste de Savant. Leur role est simple : expliquer aux gens le Coran et la Sunnah, les aider à voir plus claire dans des sujets qu’ils ne comprennent pas ou de divergences,… en se référant toujours au Coran et la sunnah pas plus.
« et pour l'innovation, je te citerai un hadith figurant dans le muslim (n°1017) qui dit que l'auteur d'une bonne innovation sera récompensé. Il n'y a donc, cher monsieur, aucun risque à adorer Allah (surtout que cette adoration est recommandée, sans limitation, dans le coran même). » Erreur cher monsieur, si tu regardes le contexte du hadith ( Ousmane RA qui a fait un grand geste en donnant une grande partie de ses biens quand le Prophète l’a demandé ; le Don n’est pas une biddah au moment où le Prophète disait ce hadith) et d’autres hadith qui traitent le sujet comme : « celui qui fait une action d’adoration pour lequel l’ordre ne vient pas de nous, lui sera retourné » et « celui qui innove dans notre affaire (islam) ce qui n’en faisait pas partie lui sera retourné » autrement dit une adoration ne peut être basée que sur le dictionnaire constitué par le Coran et les faits et gestes du Prophète saws.
Anonyme En Mai, 2017 (13:24 PM) 0 FansN°:15
(Suite et fin) « Les soufis font tout ce que vous, wahabites, faites. » Et on aura des arguments devant ALLAH pour cela. Par contre ce que vous faites que les Salafistes ne font pas et qui ne se trouvent ni dans le Coran ni dans la Sunnah, preparez vos arguments là dessus.
« Et ils font un peu plus que vous et ce plus trouve sa justification dans le coran. » Ou dans le Coran ?
« Vous même avouez que même les recommandations du prophète sur l'invocation d'Allah pour certaines activités sont trop nombreuses et que vous ne les suivez pas toutes (c'est dans votre commentaire). Les soufis eux ne sont pas dans ces dispositions » donc vous faites toutes les invocations que le Prophète saws a recommandé dans toutes les cisrconstances ? Bravo machaALLAH, et ce n’est pas suffisant pour en rajouter ?
Anonyme En Mai, 2017 (13:40 PM) 0 FansN°:16
Pour corriger une erreur sur le hadith qui parle de l'aumône en citant Ousmane. Il s'agit pas de Ousmane RA, mais de toutes les personnes qui étaient présentes et qui ont fait des dons pour répondre à la demande du Prophète saws.
Anonyme En Mai, 2017 (16:01 PM) 0 FansN°:17
Réponse au commentaire 13.
Je vous avais demandé de me produire un seul verset qui énumère de façon limitative les actes d’adoration. En réponse, vous me dites que ces actes se trouvent dans le coran et la sunnah.
Or, je n’ai pas dit autre chose ! Le coran regorge de versets qui, en plus de la salat, exhorte les croyants à l’invocation d’Allaht (SWT) ! Et ces versets là, ne limitent pas cette invocation aux seules activités de manger, d’aller dans les toilettes, de dormir, comme vous semblez le croire ! donc le soufi qui fait son hadaratoul jummah chaque vendredi (hadaroul jummah, ce sont des invocations d’Allah et des prières sur le prophète uniquement) est en parfaite conformité avec le coran.
D’où viennent les confréries ? Les confréries sont simplement des voies d’adoration d’Allah, comme le wahabisme dont vous faites partie et qui n’est rien d’autre qu’une confrérie. Donc l’appellation importe peu. (tidjianya c’est la voie de cheikh ahmed tidiani comme wahabisme est la voie d’abdel wahab). Ce qui est essentiel, c’est le contenu de ce que font ces confréries. Et rien de ce qu’elles font n’est contraire au coran et à la sunnah (si vous y voyez quelque chose de contraire, indiquez la moi. Je ne cesse de vous le répéter !).
Anonyme En Mai, 2017 (16:02 PM) 0 FansN°:18
Réponse commentaire 14
« expliquer aux gens le Coran et la Sunnah, les aider à voir plus claire dans des sujets qu’ils ne comprennent pas ou de divergences », tel est le rôle de vos cheikhs (ou savants si tu préfère !). Mais c’est exactement le rôle de nos cheikhs (qui n’en sont pas moins savants) ! Ceux-ci ne se référent à rien d’autre qu’au coran et à la sunnah. Ils peuvent invoquer aussi les fondateurs de confréries, mais est-ce interdit ? Vos cheikhs invoquent aussi d’autres anciens, non ? Pourquoi c’est permis à vos cheikhs et pas aux nôtres ?
Pour le hadith que je t’ai cité, (muslim 1017) je te signale qu’il est très clair ! ce hadith dit bien que les bonnes innovations seront récompensées ! et toi, tu voudrais l’enfermer dans un contexte ? Lequel d’ailleurs puisque ton explication sur le don n’est pas très claire !Ce hadith ne parle pas de don et tu voudrais le limiter au don ???Et le don n’est pas une innovation puisqu’il existait au temps du Prophète et même avant !Et puis tous les hadiths sont sortis dans un contexte ! faut-il les enfermer dans ce contexte ? Je ne crois pas du tout !
Anonyme En Mai, 2017 (16:03 PM) 0 FansN°:19
Réponse au commentaire 15
Oui, les soufis font tout ce que le wahabite fait à savoir les cinq piliers de l’islam.
Les soufis font plus que vous et ce plus trouve sa justification dans le coran. Vous me demandez où ? Je vous donnerai seulement ce verset (il y’en a d’autres !) : « Coran : Sourate 29, verset : 45 : La prière éloigne l’homme de la turpitude et des actions blâmables, mais l’invocation du nom de Dieu est ce qu’il y a de plus grand »
Egalement ce hadiht : « ‘Abdullah Ibn Busr –que Dieu l’agrée- a dit : un homme s’interrogea : « O Messager de Dieu ! Je trouve que les lois divines sont trop nombreuses, indique-moi une à laquelle je m’attache le plus ». Le prophète (paix et salut sur lui) lui répondit : « C’est, que ta langue ne cesse de mentionner Dieu » (rapporté par At-tirmidhî). « Abû Mûsâ Al-Ash‘arî -que Dieu l’agrée- a dit : le prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Celui qui invoque Dieu et celui qui ne L’invoque pas, sont comparables au vivant et au mort ». (rapporté par boukhari).
Donc la pratique soufi qui repose sur les invocations de Dieu consiste à faire plus que le wahabite qui n’invoque Dieu que lorsqu’il mange, va aux toilettes. Et ce plus est bien prévu dans le coran et la sunnah. J’espèce que vous êtes satisfait.
Anonyme En Mai, 2017 (16:03 PM) 0 FansN°:20
Réponse commentaire 15 (suite)
Qu’est ce que le soufi fait et qui ne trouve sa justification dans le coran et la sunnah ? Sois précis et désigne moi une seule activité faite par le soufi et qui ne se justifie ni par le coran ni par la sunnah. Je viens en tout cas de te citer ci-dessus des versets et hadiths qui justifient bien la pratique soufie.
Maintenant, nous essayons de faire le plus de recommandations possibles. Et nous n’abdiquons pas. Vous, vous vous limitez au strict nécessaire (les cinq piliers, l’invocation de Dieu uniquement quand il faut aller aux toilettes ou quand il faut manger…). Nous, nous faisons plus dans l’invocation d’Allah et la prière sur le prophète. Et nous n’estimons pas que c’est trop. Rien n’est de trop dans l’adoration d’Allah (c’est notre conception).
Anonyme En Mai, 2017 (18:59 PM) 0 FansN°:21
Mon cher Monsieur une invocation comme tout autre acte d'adoration a des conditions pour être valable.
1. La cause, la raison. - ?????
Si une personne s’adonne à un acte d’adoration pour se rapprocher d’Allah, dont la cause n’est pas légiférée, cet acte d’adoration devient une innovation rejetée à la face de son auteur.
Exemple :
Celui qui veille le 27ème jour du mois lunaire de « Rajab » car c’est la nuit pendant laquelle le prophète, sala Allah ‘alayhi wa salam, fut monté au ciel. La veillée est, certes, un acte d’adoration mais le fait de l’associer à cette raison relève de l’innovation car cet acte d’adoration est basé sur une cause non légiférée. Et ce point-là, à savoir la conformité de l’acte d’adoration avec la loi d’Allah de par sa cause, est très important en ce sens qu’il indique à beaucoup de personnes qui penseraient qu’un acte fait partie de la Sunnah alors que ce n’est pas le cas du fait de la non-conformité de cet acte au sujet de la cause.
2. Le genre, la nature, la sorte, l’espèce. - ?????
Il est obligatoire pour l’acte d’adoration d’être en conformité avec la loi d’Allah dans son genre. Celui qui s’adonne à un acte d’adoration qui n’est pas légiféré de par son genre verra son acte rejeté.
Exemple :
Une personne qui sacrifie une cheval le jour du « ‘Id al Adha » (jour du sacrifice) verra son sacrifice rejeté car il est en contradiction avec la loi d’Allah dans son...
Anonyme En Mai, 2017 (19:00 PM) 0 FansN°:22
son genre. La bête sacrifiée ne doit pas être autre que les bêtes de la race du chameau, de la vache ou des moutons.
3. La quantité, le montant. - ????? ?? ???????
Si une personne veut ajouter une prière obligatoire aux cinq déjà prescrites, cette dernière sera considérée comme innovée car en contradiction avec la loi d’Allah, plus encore, une prière d’une personne qui décide de son propre chef de prier cinq unités de prière pour la prière du « dhror » sera nulle à l’unanimité des savants.

4. La description, le comment, la manière, la façon. - ??????? ?? ?????

Si une personne fait ses ablutions en commençant par les pieds puis continue en nettoyant la tête, les mains et enfin le visage, nous dirons que son ablution est nulle car non conforme à la loi d’Allah dans la manière.
5. Le temps, la période. - ??????
Une personne qui égorge sa bête (sacrifice) au début du mois lunaire de "Dhul Hijjah" ne verra pas son sacrifice accepté car elle se met en contradiction avec la loi d’Allah en ce qui concerne le temps (NDT : la bête doit être sacrifiée le 10ème jour de "Dhul Hijjah", le jour de "’Id al Adha"). Il m’a été rapporté que certaines personnes égorgent des moutons pendant le mois de Ramadhan dans le but de se rapprocher d’Allah par ce sacrifice. Sachez que ce dernier est une innovation en ce sens que les seuls moments légiférés pour le sacrifice dans le but de se rapprocher d’Allah sont au nombre de trois :
Anonyme En Mai, 2017 (19:02 PM) 0 FansN°:23
Le sacrifice du jour du ’Id al Adha - ???????
Le sacrifice expiatoire pendant le Hadj - ?????
Le sacrifice suite à la naissance d’un enfant - ???????

Pour ce qui est du sacrifice pendant le mois de Ramadhan en pensant avoir la même récompense que le sacrifice du ’Id al Adha, ceci est une innovation ! Par contre, égorger une bête dans le but d’avoir de la viande est autorisé.

6. Le lieu, l’endroit. - ??????

Si une personne fait une retraite pieuse ailleurs que dans une mosquée verra sa retraite pieuse rejetée car cette dernière ne se fait que dans les mosquées. Et si une femme dit qu’elle veut faire une retraite pieuse dans la salle de prière de la maison, nous lui dirons que son acte est rejeté en raison de sa contradiction avec la loi d’Allah au sujet du lieu. Ou encore, si une personne veut tourner en dehors de la ka’bah (maison d’Allah) en raison du manque de place à l’intérieur à un moment donné verra son action annulée car l’endroit approprié pour tourner autour de la ka’bah est autour de la maison d’Allah. Allah, Le Très-Haut, dit à Ibrahim : « Et purifie ma maison pour ceux qui tournent autour
Anonyme En Mai, 2017 (19:05 PM) 0 FansN°:24
Un malade qui va consulter un médecin qui lui prescrit des médicaments, précise comment prendre ces médicaments, quand les prendre, et combien prendre. A travers le Coran et la Sunnah toute l'adoration ( y compris l'invocation) a été précise plus que ne peut l'être l'ordonnance prescrit par ce médecin à ce malade.
Allah dit : "Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allâh et Son messager ont décidé d’une chose, d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident. (S.33 v.36)"
Le Prophète (??? ???? ???? ????) a dit : « Toute nouveauté est une innovation, toute innovation est égarement, et tout égarement est au feu »
Anonyme En Mai, 2017 (20:01 PM) 0 FansN°:25
Moi je vous parle d’invocation du nom d’Allah (zikr, base du hadaratoul jummah) et vous, vous me parlez de sacrifice d’animaux, de retraite spirituelle etc.
Je vous ai donné les bases coraniques et tirés de la sunnah du hadaratoul jummah (zikr) et vous, vous me dites que l’invocation doit avoir une cause, un genre, une quantité, une description, un temps.
Sur la cause, l’invocation d’allah a une seule cause : se rapprocher d’Allah et l’adorer. Vous vous dites que la cause de l’adoration d’Allah doit..être légiférée !!! Mais l’adoration d’Allah n’a pas de cause, mon cher ami ! Allah, on l’adore sans chercher à savoir pourquoi. C’est donc la première fois que j’entend dire que la cause d’une adoration d’Allah doit être « légiférée » ! Quelle est donc la cause des cinq salats ? Quelle est la cause du ramadan ? La cause du pèlerinage à la mecque ? Où donc les causes de ces actes d’adoration sont-elles légiférées et comment l’a-t-on légiférée ? Allah exhorte, dans le coran, à invoquer son nom et toi, tu dis non ! il faut qu’on « légifère » d’abord sur la cause pour laquelle on doit invoquer son nom ? Je ne comprends pas bien. Si tu veux bien m’expliquer ! Nous, nous suivons les recommandations d’Allah. Il nous donne l’ordre d’invoquer son nom et nous le faisons parce que telle est sa volonté.
Anonyme En Mai, 2017 (20:03 PM) 0 FansN°:26
(SUITE) Maintenant pour tes autres rubriques (quantité, description, temps etc.) je remarque que tu ne parles plus d’invocation du nom d’Allah, mais d’autres formes d’adoration qui n’ont rien à voir avec l’invocation d’Allah.
Pour ces autres actes, il y’a des choses qui ne peuvent être changées comme les cinq prières obligatoires etc.
Mais rien n’interdit à quelqu’un qui veut faire un naafila (prière non obligatoire) de le faire. Rien ne l’interdit monsieur. C’est Allah SWT qui interdit et il ne l’a pas interdit ! D’ailleurs, les musulmans devaient faire 50 prières avant que, par égard pour le Prophète, Allah n’accepte de les diminuer jusqu’à 5 par jour. Donc je ne vois pas pourquoi il devrait être interdit à un musulman de faire d’autre prières (non obligatoires, certes) dans le but de d’avantage se rapprocher d’Allah, si ses capacités physiques et sa foi le lui permettent. Allah, j’en suis convaincu, ne récompensera jamais le partisan du moindre effort (ceux qui se suffisent du minimum) en sanctionnant celui qui fait beaucoup plus et qui montre même du zèle à l’adorer. Ce n’est pas pour rien que le paradis comporte des stades plus élevées les unes que les autres.
Anonyme En Mai, 2017 (20:06 PM) 0 FansN°:27
(Suite). Enfin, je n’aime pas votre façon de proclamer que « telle acte d’adoration sera annulée », « telle autre sera rejetée », comme si vous étiez à la place d’Allah ! Dès lors que vous ne me citez aucun verset du coran qui dit expressément que tel ou tel acte est nul, il ne vous appartient pas, sous peine de shirk, de l’annuler de façon aussi péremptoire !Ensuite, vous citez un verset selon lequel il n’appartient pas au croyant de décider une chose autre que ce qu’ont décidé Allah (SWT) et son prophète. On est bien d’accord ! mais l’invocation d’Allah (essence du hadaratoul jummah et du wird) est une recommandation d’Allah et du Prophète. Je vous ai indiqué les versets et hadiths. Ensuite, dans la mesure où vous êtes apparemment incapable de me citer un verset ou hadith qui interdit formellement de prier en dehors des prières obligatoires, ne blasphémez pas en l’interdisant, vous.
Enfin, je vous ai bien cité le hadith qui se trouve dans le muslim (n°1017) qui dit que les bonnes innovations seront récompensées ! Que voulez vous d’autres ?
Anonyme En Mai, 2017 (20:10 PM) 0 FansN°:28
(suite et fin) enfin,(à propos de votre métaphore sur l'ordonnance du médecin) je vous serais reconnaissant de m'indiquer comment l'invocation d'Allah a été légiférée de façon limitative et exclusive et surtout OU. Citez moi s'il vous plait un verset ou un hadith.
Anonyme En Mai, 2017 (20:22 PM) 0 FansN°:29
les Tidjanes parlent des 23 chartes de la tidjaniya (un ensembles de faites et ne faites pas); elles viennent d'ou? la sallatoul fatihi vient d'ou? des preuves selon le Coran et la Sunnah.
"les mourides disent : Utilité de quelques Khassidas
Dialibatoul Marakhib Donne des foules (Diokhe mbolo) et fait le Tarbiyya 1
Asma-U Ahli Badrine Tarbiyya
Rabî Bimâ Yashrahu ?????????? ???????????? Sera élevé au dessus de tous ses ennemis.
Ala Inani Ousni Nuit à ses ennemis (Il est interdit de l’apprendre dans l’unique but de nuire à ses ennemis, ceci par la crainte de DIEU et le respect de Ses créatures, furent-elles des mécréants !).
Nourou Darayni Procure l’envie d’adorer et d’aimer DIEU (par Serigne Touba Cheikh Saliou MBACKE)
Matlaboul Fawzeini Procure l’envie d’adorer et d’aimer DIEU. Augmente les biens et l’acquisition de biens (Khéwal).
Matlaboul Chiffa’i Soigne toute maladie à réciter matin et soir. Serigne Adbou Khodouss (De Darou Moukhty) a dit qu’il faut l’apprendre matin et soir, ça soigne toute sorte de maladie même la folie.
Mouwahibou Nafih Acquisition de biens, augmente la foi (Al-Iman) en DIEU et l’amour à Son Prophète Mohammed (PSL).

Sabhoun Tahi Acquisition de biens [Ce khassida est dans le même recueil qu’Alaman Aleyya et Chakawtou].
Jazbul Qulôb ????????? Augmente la foi en DIEU (Al-Iman) et l’amour aux recommandations divines, augmente aussi le bonheur.
... " d'ou tirent t'ils tout ceci?des preuves selon...
Anonyme En Mai, 2017 (20:45 PM) 0 FansN°:30
Vous ne lisez pas pour comprendre mais pour te défendre. et vous me faites dire ce que j'ai pas dit.
Vous n'avez pas donner de bases de votre "hadratul jumouah"! Peux tu dire ou le prophète saws à parler de hadratul dioumoua, comment le faire, quoi dire, à quelle heure le faire, quels jours le faire,ou le faire ? s'il vous plait des preuves dans le coran et la Sunnah?
Anonyme En Mai, 2017 (21:32 PM) 0 FansN°:31
Je constate que tu ne me donne jamais de réponse lorsque je te demande de me produire un verset ou hadith qui interdit telle ou telle chose. Tu es dans l’incapacité absolue de le faire. En tout cas, moi j’attends toujours au moins que tu m’indiques où l’invocation d’Allah a été réglementée et limitée (comme une ordonnance de médecin). J’attends aussi que tu me dises où il a été interdit de faire des prières autres que les cinq qui constituent la faratah. J’attends toujours et je ne me décourage pas
Mais je ne fera pas comme toi et je répondrai à tes questions.
D’abord la source de la salatoul fatya : « 1Sourate 33, Al-Ahzab, les Coalisés, verset 56 : Certes, Allâh et Ses Anges prient sur le Prophète ; ô vous qui croyez priez sur lui et adressez lui vos salutations ».
« Celui qui priera sur moi une fois, Allâh priera sur lui dix fois. » (hadith rapporté par Muslim). V oilà cher monsieur, les sources de la salatoul fatiha qui n’est rien d’autre qu’une prière sur le Prophète telle que recommandée par Allah (SWT) et le Prophète lui-même. Allah dans son coran n’a pas dit voilà comment il faut prier sur le prophète. Il a seulement recommandé de prier sur le prophète et je ne vois pas de prière plus belle que Salatoul fatiha.
Anonyme En Mai, 2017 (21:33 PM) 0 FansN°:32
(suite)
Le hadaratoul jummah, je te l’ai dit et répété : c’est une rencontre où ne se fait que l’invocation de Allah et la prière sur le prophète. Pour l’invocation de Allah, dans mes commentaires ci-dessus, je t’ai donné les bases textuelles (versets et hadiths). Pour la prière sur le prophète les bases je te l’ai donné par le verset et hadth ci-dessus. Donc je t’ai donné les bases de hadaratoul jummah et de salatoul fatiha. Ne te focalises pas sur les noms . Seul le contenu compte. Ainsi, tu ne trouveras pas le mot avion ou hadith dans le coran. Mais c’est le contenu, la signification de ces choses qui importe. Les conférences religieuses que les wahabites font ne figurent nulle part dans le coran et la sunnah. Donc ce ne sont pas les mots qui importent, mais l’activité qu’ils désignent.
Ensuite, qu’est ce que je vous ai fait dire que vous n’avez pas dit ?
Anonyme En Mai, 2017 (21:34 PM) 0 FansN°:33
(fin). Pour les 23 chartes de la tidjianya, il s’agit de règles internes à cette organisation. Je n’ y vois rien qui soit contraire au coran et à la sunnah. Et je t’ai dit, hadith à l’appui, que les bonnes innovations sont récompensées. Or, parmi ces chartes, figurent le respect d’autrui, la propreté la piété et, surtout, entres autres, l’interdiction de se croire déjà sauvé de l’enfer par la tarikha (ce qui est un exemple de modestie et de reconnaissance de la puissance d’Allah SWT).
Pour les khassaides mourides, je te signale que n’étant pas mouride, je ne peux m’avancer dans leur exégèse. Mais puisque je ne suis pas Allah SWT (contrairement aux wahabites…) je ne contredirai pas ce qui y est affirmé par Cheikh Ahmadou Bamba qui était un grand érudit et que Allah a donné ce qu’il n’a pas donné à beaucoup d’autres. Allah donne ce qu’il veut à qui il veut. Il n’y a que les wahabites pour nier cela . Moi non. Si Allah donne le savoir à des mécréants non musulmans, je ne vois pas pourquoi il ne le donnerait pas à quelqu’un comme Cheikh Ahmadou Bamba. Donc je reste maaanou sur cela et prie que « yala tass nou si barkème ».
Anonyme En Mai, 2017 (21:59 PM) 0 FansN°:34
je t'ai donner les réponses mais tu ne veux pas comprendre. Mais je le répéte. j'ai dis qu'il n'y a pas un verset ou un hadith qui cite les actes d'adoration mais qu'ils sont contenue dans le Coran et la Sunnah dans le comment, le ou, le quand, le pourquoi ...
et le Prophete saws a bien dit comment il faut prier sur lui: les deux formules que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) apprit à ses compagnons (P.A.a) quand ils lui demandèrent comment prier pour lui.
La première formule:« Monseigneur! Salue Muhammad et pour la famille de Muhammad comme tu as salué Abraham et la famille d'Abraham. Tu es certes louable et glorieux. Monseigneur! Bénis Muhammad et la famille de Muhammad comme Tu as bénis Abraham et la famille d'Abraham. Tu es certes louable et glorieux.» (Rapporté par al-Bokhari,3370) et par Mouslim, 406) d'après un hadith de Kaab ibn Oudjarah (P.A.a)

La deuxième formule: «Monseigneur! Salue Muhammad et ses épouses et sa progénitures comme tu as salué la famille d'Abraham. Bénis Muhammad , ses épouses et sa progénitures comme Tu as béni la famille d'Abraham. Tu es certes louable et glorieux.» (Rapporté par al-Bokhari,3369 et Mouslim,407) d'après un hadith d'Abou Houmayd as-Saidi (P.A.a). Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) ne choisit que le meilleur, le plus noble. Voir Rawdahtou Talibine d'an-Nawawi (11/66) et Fateh al-Bari d'Ibn Hadjar (11/166) et Sifatou salati ala nabiyy par al-Albani,p. 175 et...
Anonyme En Mai, 2017 (22:06 PM) 0 FansN°:35
relie les commentaires tu verra à quelle point tu es dans la polémique. enfin "Donc je ne vois pas pourquoi il devrait être interdit à un musulman de faire d’autre prières (non obligatoires, certes) dans le but de d’avantage se rapprocher d’Allah, si ses capacités physiques et sa foi le lui permettent. Allah, j’en suis convaincu, ne récompensera jamais le partisan du moindre effort (ceux qui se suffisent du minimum) en sanctionnant celui qui fait beaucoup plus et qui montre même du zèle à l’adorer. Ce n’est pas pour rien que le paradis comporte des stades plus élevées les unes que les autres" je te donnes ce hadith comme réponse:Anas a rapporté : «Trois hommes sont venus voir les épouses du Prophète dans leur maisons et leur demandèrent comment était la pratique cultuelle du Prophète. Quand elles les en informèrent, cela [la pratique cultuelle du Prophète () sembla leur paraitre peu. Ils dirent : «Que sommes-nous par rapport au Prophète () alors qu’Allah lui a déjà pardonné tous ses péchés passés et futurs ? » L'un d'eux dit : «Pour ma part, je m’engage à passer toute les nuits en prière. » L’autre dit : «Et moi je m’engage à jeûner sans interruption le restant de ma vie.» Quant au troisième il dit: «Moi je m’engage à m’éloigner des femmes et à ne jamais me marier. » Ces propos furent rapportés au Prophète, , qui alors alla à leur rencontre et dit : «Est-ce bien vous qui avez tenu de tels propos ? Je...
Anonyme En Mai, 2017 (22:08 PM) 0 FansN°:36
je connais Allah mieux que vous et que je Le crains plus que vous, mais la nuit, je prie et je dors, le jour, je jeûne et je mange, et j’épouse les femmes. Celui qui se détourne alors de ma Sounna (tradition) n’est pas des miens. » [Al-Boukhari et Muslim]
Anonyme En Mai, 2017 (22:13 PM) 0 FansN°:37
En plus en faisant votre khadratoul djoumouah, vous le faites avec micro, et vous dérangez, des gens malades, fatigués, qui ont someil, des bébés, qui ont besoin de tranquillité et vous dites que c'est au nom d'Allah...

Tu veux faire plus et mieux que le Prophète saws alors libre à toi, je m’arrête la. j'espere que les commentaires serviront à ouvrir les yeux de gens sinceres qui cherchent juste la vérité et non la polémique.
Anonyme En Mai, 2017 (22:48 PM) 0 FansN°:38
C’est encore cela votre grand problème : trop vaniteux (excuse moi mais c’est cela la réalité).
Tu m’accuses d’être dans la polémique alors que tu ne réponds jamais à mes questions alors que moi, si. Et tu prétends détenir la vérité !
Par rapport à ton hadith, tu me parles de trois personnes : l’une qui dit prier toute la nuit, l’autre qui dit jeûner tous les jours, sans interruption, et un autre encore qui s’engage à ne jamais se marier ! donc voilà de véritables excès, du reste IMPOSSIBLES à réaliser, ce qui justifie bien la réponse du prophète ! Et dans le même hadith, le prophète dit qu’il prie et dors la nuit (ce qui ne signifie pas qu’il ne fait pas de naafilas).Vous êtes incapables de saisir les nuances des hadiths et c’est cela qui vous égare.Quant aux micros utilisés etc. là, tu parles de certains cas de figure que tu voudrasi, à tort, généraliser et cela n’a rien à voir avec le principe du hadratoul jummah. Tu fais un peu hors sujet ici, faute d’argument sans doute ! c’est comme si je disais que l’appel du muezzin dérange de même que les prières les vendredis dans les rues.
Anonyme En Mai, 2017 (22:49 PM) 0 FansN°:39
(Suite). Oui, il est temps d’arrêter la discussion car on tourne en rond. De toute façon il y’a assez d’éléments que j’ai donné et qui pourraient édifier les gens de bonne foi que ce que nous faisons n’est pas dépourvu de fondement aussi bien sur le coran que sur la sunnah.
Je sors en tout cas de cette discussion renforcé dans mes conditions vu que malgré toutes les diatribes des wahabites sur les pratiques sunnites, aucun d’entre eux n’a été capable de me montrer un seul verset ou hadith qui les interdit ou avec qui ils sont incompatibles.
Anonyme En Mai, 2017 (22:51 PM) 0 FansN°:40
j'oubliais, à propos de la prière sur le prophète. Le prophète a juste indiqué, dans les hadiths que tu cites, des exemples de prière sur lu (la preuve, il n'a fait que répondre à une question. Si on ne la lui avais pas posé, il n'aurait rien dit là dessus). Mais le prophète n'a jamais dit que c'est seulement de cette façon qu'il faudra prier sur lui. C'est la précision que je voulais faire. A plus!
Anonymeptjmkdr En Mai, 2017 (07:48 AM) 0 FansN°:41
donc seneweb ouvre une tribune à tous ces malades qui préférent les arabes et vivre dans l'obscurantisme.
Inadmissible, si les szalafistes veulent être libres ils ont qu'à aller se suicider en pakistanie.
Anonyme En Mai, 2017 (22:28 PM)0 FansN°: 2908963
Abdou khadr Dieylani cheikh ahmat tidjane khaladj... Vos maîtres soufis étaient ils des wolofs wala des toucouleurs
Anonymeptjmkdr En Mai, 2017 (07:48 AM) 0 FansN°:42
donc seneweb ouvre une tribune à tous ces malades qui préférent les arabes et vivre dans l'obscurantisme.
Inadmissible, si les szalafistes veulent être libres ils ont qu'à aller se suicider en pakistanie.
Anonyme En Mai, 2017 (09:43 AM) 0 FansN°:43
Depuis la naissance de l'Islam, rares ont été les groupes qui ont revendiqué l'apanage de l'appartenance ua groupe Ahlu sunnah wa jamaaha, à part les wahabis. Chacun des fondateurs des quatre grandes écoles (Malik, Chafii etc) reconnait les autres comme faisant partie de ce groupe. Ils nous disent que c'est le coran et la sunnah leurs seules références. Bien sûr que ces sources sont la référence des autres musulmans. Le problème c'est l'interprétation qu'en font les supposés savants. Pour un wahabi, la compréhension d'un Ibn Taymmia et de ses disciples comme Ibn Khayim est une règle d'or. Saviez que quand Ibn Taymmia est décédé, certains de ses disciples ont bu le reste de l'eau de son bain rituel, entre autres pratiques. Saviez pourquoi il est mort en prison. ce n'est point pas jalousie, mais en raison de son hérésie que tous les savants de l'époque l'ont considéré comme dangereux et égaré. Les jeunes qui aiment Allah (swt) et son Prophète (PSL) peuvent être séduits par le discours wahabi, mais ceux qui connaissent les errements de Mouhamed Ibn al Wahab, de Taymia et autres ne sont nullement impressionnés
Anonyme En Mai, 2017 (22:25 PM) 0 FansN°:44
Tout le monde sait que le soufisme est fortement influencé par le bouddhisme par le judaisme par le catholicisme et par la philosophie. Par le bouddhisme,car ils croient tous à la réincarnation certains d'entre eux soutiennent que les bonnes personnes sont ceux qui étaient bons dans leur vie précédente.
Par les catholiques ils exagèrent sur leurs guides. Qu'ils placent même au rang de Dieu
Par les chiites ils parlent de khoutb khaws... Comme les chiites avec leurs imams cachés.
Par les philosophes par leurs nombreuses questions qu'ils posent.
Ici au Sénégal les Ahmadou Bamba.Serigne Fallou sont divinisés on dit même que avant de décréter Allah les consulte. Je parle pas des niassens des y a la y a la.
Des pratiques et croyances contraire à la foi islamique. Sans parler des layenes avec leur"prophete.
C'est le soufi on peut abandonner la prière le jeûne tout en restant musulman ce que le salaf ne peut admettre
Anonyme En Mai, 2017 (23:56 PM) 0 FansN°:45
Monsieur, vous versez dans la calomnie. Personne ne divinise aucun marabout dans ce pays. Ceux que vous accusez, à tort, de diviniser des personnages font tous ce que le salafiste fait : ils prient les 5 prières, jeûnent, font la zakat, vont à la mecque etc.
Donc vous n’êtes pas plus musulman qu’eux, bien au contraire puisqu’ils font ce que vous ne faites pas.
Abandonner la prière et le jeûne ne figure dans aucun principe du soufisme. Si tu penses le contraire, indique moi les sources. J’attends.
D’ailleurs, les multitudes de mosquées qui existent dans ce pays ont été installées par les soufis.
Maintenant, les soufis ont des cheikhs qu’ils respectent, tout comme vous, vous respectez vos cheikhs arabes.

Ajouter un commentaire

 
 
Assane Bocar Niane
Blog crée le 25/04/2016 Visité 173286 fois 63 Articles 2888 Commentaires 11 Abonnés

Posts recents
L’insolence de Assane DIOUF, Amy Collé DIENG, Penda BA et Oulèye MANE doit être condamnée avec la dernière énergie
Imam Alioune Badara NDAO serait en prison arbitrairement
Le peuple sénégalais est très fatigué
Polémique autour du croissant lunaire
Un Président sans charme managérial
Commentaires recents
Les plus populaires
LETTRE OUVERTE A L’ATTENTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR MACKY SALL
NE LAISSONS JAMAIS LES MEDIOCRES ECRIRE NOTRE HISTOIRE
LA RÉQUISITION : INFORMATIONS LÉGALES ET RÉGLEMENTAIRES
TERRORISME ET SALAFISME : UN DANGER REEL OU UNE TERREUR CHIMERIQUE
PATIENCE FRÈRES ! LE MUSULMAN A TOUJOURS ÉTÉ VISÉ PAR LES ENNEMIS DE L’ISLAM