"La fin des problèmes, ce n'est pas pour 2018"

  • Source: : Webnews | Le 03 août, 2018 à 13:08:22 | Lu 4087 fois | 18 Commentaires
content_image

"La fin des problèmes, ce n'est pas pour 2018"

Les ressources fiscales ne sont pas encore capables de financer les projets et programmes favorables à l'émergence. L'Etat qui a relevé une étroitesse de l'assiette fiscale, avait lancé, depuis plusieurs années une série de réformes pour se donner beaucoup plus de moyens financiers. Quatre ans après la mise en place de ces  réformes, bien que des progrès ont été notés, l'étroitesse de l'assiette fiscale demeure, reconnaissent les collaborateurs du ministre des Finances et du Plan.

Pierre Ndiaye, Directeur de la  Planification et des Politiques économiques, interpellé sur la question ce vendredi 3 août, en marge d'une rencontre entre les Partenaires techniques et financiers (Ptf), s'en explique.

"Depuis 2014, nous poursuivons un ensemble de réformes, entre autres, au plan purement de la politique fiscale. En 2013, nous avions lancé le nouveau Code général des impôts, mais aussi, il y a tout un ensemble de réformes d'administration fiscale qui visent à améliorer un peu l'administration fiscale et douanière pour une mobilisation soutenue des recettes. Aujourd'hui, on a fait des progrès très importants en matière de mobilisation des recettes. Mais, il y a encore des efforts à faire pour mobiliser davantage de ressources parce que les besoins sont énormes et nous voulons compter d'abord sur nos propres forces pour financer les besoins d'investissements avant de penser aux Ptf", a-t-il indiqué.

Toutefois, Ndiaye s'est réjoui des résultats obtenus en peu de temps. "Nous avions une étape à franchir. On a fait des progrès très importants. Dans le domaine de la croissance, quand vous passez d'une croissance moyenne de 3 à 6%, en si peu de temps, je pense que ce sont des progrès extrêmement importants à relever. Quand vous regardez les indicateurs sociaux, il y a également des progrès qui ont été faits. Mais, encore une fois, ce n'est pas en 2018 qu'on escomptait régler tous les problèmes des Sénégalais. Il y a encore des défis à relever. Et la phase 2 va effectivement s'attaquer à ces défis", ajoute-t-il.


Auteur: Youssoupha MINE - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (8)


Khatior-bi En Août, 2018 (13:08 PM) 0 FansN°: 1
Non mais, les caisses sont pleines de l'avis du ministre des finances !
Reply_author En Août, 2018 (15:59 PM) 0 FansN°: 1
je te le ministre des finances ment.il n'a qu'a dire aux hommes d'affaires aux fournisseurs ainsi qu'aux acteurs de la commande publique qu'est ce qui explique la fermeture du logiciel sigfip le logiciel de gestion des finances publiques depuis janvier jusqu'a ce jour.et je vous dis une chose il est en train de préprer un budget 2019 de plus de 4000 milliards dont il est sur qu'il ne peut meme recouvrer la moitié.mis ce qui l'interesse c'est juste dire a la télé devant les députés qu'on est passé entre 2012 et 2018 de 2000 a 4000 milliards.or dans la pratique tout est bloqué.sigfip fermé.budget coupé.
Reply_author En Août, 2018 (17:35 PM) 0 FansN°: 2
amadou ba doit quitter ce ministère car beaucoup de structures programme agences ont des difficultés financière énormes à cause des ponctions budgétaire
Khatior-bi En Août, 2018 (13:08 PM) 0 FansN°: 2
Non mais, les caisses sont pleines de l'avis du ministre des finances !
Demba En Août, 2018 (14:21 PM) 0 FansN°: 3
Toutes ces grosses entreprises, toutes les grosses fortunes, les commercants qui se pavanent en 4x4, les proprietaires des gros immeubles de Dakar, etc doivent payer davantage d'impot. Pour quelle raison presque seuls les salaries et quelques entreprises payent? Pour quelle raison on rembourse encore la TVA aux gros importateurs de produits informatiques, soit-disant pour soutenir le secteur alors que celui-ci se porte bien? L'impot est une question de justice sociale. Moi je suis pret a payer plus si tous ces delinquants fiscaux payent plus.
Reply_author En Août, 2018 (14:31 PM) 0 FansN°: 1
toutes ces grosses entreprises, toutes les grosses fortunes, les commercants qui se pavanent en 4x4, les propriétaires des gros immeubles de dakar, etc doivent payer davantage d’impôt.
les commerçants détiennent des titres d’exonération sur les produits alimentaires qu'ils revendent.
les commerçants minorent les valeurs d'acquisition de leurs produits et du coup, les droits et taxes liquidés à l’entrée.
il y a les frères gupta en afrique du sud, au sénégal il y a les frères dia..
Reply_author En Août, 2018 (16:20 PM) 0 FansN°: 1
c'est qui les freres dia?
Anonyme En Août, 2018 (14:38 PM) 0 FansN°: 4
La fin des problèmes arrivera quand ce régime de délinquant sera mis hors d'état de nuire.
Anonyme En Août, 2018 (14:46 PM) 0 FansN°: 5
M Pierre NDIAYE, je suppose que vous êtes catholique, vos coreligionnaires ne sont pas impliqués dans des malversations et autres détournements.je vous cite: "Depuis 2014, nous poursuivons un ensemble de réformes, entre autres, au plan purement de la politique fiscale. En 2013, nous avions lancé le nouveau Code général des impôts, mais aussi, il y a tout un ensemble de réformes d'administration fiscale qui visent à améliorer un peu l'administration fiscale et douanière pour une mobilisation soutenue des recettes".

Comment voulez vous avoir des recettes à la hausse alors que M Le Minsitre du Budget distribue sans parcimonie des titres d’exonération sous le couvert d'ONG (C113)à des industriels qui importent massivement du lait, du sucre, du thé,de l'huile,du riz,de la mayonnaise etc sous le régime dons et aides (0 centime liquidé) supposés être destinés aux daaras et mosquées de Touba et environs????

Il y a trop d'injustice dans ce pays et c'est toujours les plus faibles qui sont opprimés.De là naissent les troubles sanglants que nous connaissons souvent en Afrique.

Des commerçants milliardaires, qui exhibent leur fortune et bombent le torse, nous n'en trouvons qu'au SN.

Certains douaniers deviennent meilleurs pour mieux se servir. On les appelle les soldats de l’économie, ils sont les pires fossoyeurs de l’économie.

c'est un corps à nettoyer au Karcher. :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
Bb Oussou En Août, 2018 (16:18 PM) 0 FansN°: 1
pierre ndiaye est musulman. c'est son prénom ki trompe.
Anonyme En Août, 2018 (14:55 PM) 0 FansN°: 6
M Pierre NDIAYE, je suppose que vous êtes catholique, vos coreligionnaires ne sont pas impliqués dans des malversations et autres détournements.je vous cite: "Depuis 2014, nous poursuivons un ensemble de réformes, entre autres, au plan purement de la politique fiscale. En 2013, nous avions lancé le nouveau Code général des impôts, mais aussi, il y a tout un ensemble de réformes d'administration fiscale qui visent à améliorer un peu l'administration fiscale et douanière pour une mobilisation soutenue des recettes".



Comment voulez vous avoir des recettes à la hausse alors que M Le Minsitre du Budget distribue sans parcimonie des titres d’exonération sous le couvert d'ONG (C113)à des industriels qui importent massivement du lait, du sucre, du thé,de l'huile,du riz,de la mayonnaise etc sous le régime dons et aides (0 centime liquidé) supposés être destinés aux daaras et mosquées de Touba et environs????



Il y a trop d'injustice dans ce pays et c'est toujours les plus faibles qui sont opprimés.De là naissent les troubles sanglants que nous connaissons souvent en Afrique.



Des commerçants milliardaires, qui exhibent leur fortune et bombent le torse, nous n'en trouvons qu'au SN.



Certains douaniers deviennent meilleurs pour mieux se servir. On les appelle les soldats de l’économie, ils sont les pires fossoyeurs de l’économie.



c'est un corps à nettoyer au Karcher.  :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre: 
Anonyme En Août, 2018 (17:42 PM) 0 FansN°: 7
Est-ce qu'on pourrait donner un coup de balai ou de peinture à l'entrée du Ministèere des Finances. Franchement!. Avec ces climatiseurs du milieu du dernier siècle, un côté du plafond de la véranda ébréché (on le voit), le mur qui a l'air sale, ce n'est pas une belle image. On ne vous demande pas Bercy mais bon Abidjan tout au moins
Cayor En Août, 2018 (02:01 AM) 0 FansN°: 1
la refection du bulding administratif nous a coûté la peau des fesses et ce n'est fini car ils veulent nous arracher aussi un bras et 2 yeux pour payer ce foutu ter. en plus on nous a coupé l'eau par incompétence managériale et foutaise républicaine. et toi, oui toi, tu veux nous arracher notre dernier souffle pour l’esthétique d'un fichu immeuble servant plus de lieu de propagande politico-économique et de labo de corruption de l’élite que de ministère digne d'un pays qui porte son nom? c'est abracadabrantesque a la chirac.
laisse l'immeuble s'effondrer, on ira a diamniadio; tonton macky l'a dit. mais tonton macky dit rarement la vérité. helas...
Anonyme En Août, 2018 (01:13 AM) 0 FansN°: 8
Une politique fiscale doit s'adosser a une économie de production.Surtout,c'est le parlement qui doit être a l'initiative de la politique Fiscale et non l'administration.

Une facilite qui a pour base la taxation de la consommation ne peut être que source d'inflation et de pauvreté pour les travailleurs.Et,c'est ce qu'il y'a au Sénégal.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com