Gamou des marchands : une aubaine pour tripler le chiffre d'affaires

  • Source: : Sud Quotidien | Le 13 décembre, 2016 à 16:12:09 | Lu 4352 fois | 0 Commentaires
content_image

Gamou des marchands : une aubaine pour tripler le chiffre d'affaires

La célébration du maouloud n’est pas seulement un moment de ferveur et de communion religieuse.  C’est aussi une grande occasion pour les marchands et autres acteurs économiques qui parviennent à faire, en une semaine, des chiffres d’affaires qui tripent parfois ce qu’ils réalisent en temps ordinaire.

Revenu de Touba, il y a moins de dix jours, Dame Mbaye est arrivé à Tivaouane depuis jeudi et compte profiter de la forte affluence et des opportunités économiques qu’offre l’occasion de la célébration du Maouloud pour faire un gros chiffre d’affaires. «Comme tu vois, je vends surtout des articles pour les femmes. Ce sont des robes légères pour se relaxer, des bodys et des leggins ». 

À la question de savoir pourquoi, ce choix de vendre uniquement des articles féminins, il répond : «généralement, ce sont elles qui achètent en ces occasions. Les hommes sont plus préoccupés par les prières et la célébration de l’évènement ». Côté finances, Dame ne se plaint pas, au contraire, il se frotte les mains. Sacoche en bandoulière et déjà gondolé sur les côtés par les billets de banque bien enfoncés, Dame se félicite de ces deux premiers jours d’affluence à Tivaouane. Et pourtant ce sont les mêmes produits vendus dans les marchands dakarois et les centres urbains dans les régions qui sont proposés à Tivaouane.  Mais selon les explications, les cibles ne sont pas celles venues de Dakar et des capitales régionales, «mais plutôt les clientes dans les zones reculées de l’arrière-pays et qui, pour rien au monde ne ratent ces évènements comme les gamou, magal et autres évènements religieux ». Avec ces clientes occasionnelles, les marchands, revendeurs de produits chinois et autres articles fabriqués dans les magasins de couture à l’avenue Jean Jaurès, avouent faire des affaires en or, même s’ils restent évasifs sur les montants.

D’autres venus des pays frontaliers profitent de ces évènements religieux. Sur une rue que certains pèlerins appellent Mauritanie et située juste deux rues derrière le domicile du marabout Sergine Mbaye Mansour, les commerçants venus de ce pays sont alignés sur une trentaine de tentes.  Ils proposent des étoffes légères connus sous le nom de « meulfeu », des encens et des robes du pays. Même s’ils reconnaissent faire de bonnes affaires, ils refusent d’avancer un chiffre. Oumar l’un d’eux, après moult refus, nous confie : «je suis avec mon frère, nous vendons des robes en tissu léger en gros, on les cède à 1500frs pièce, mais au détail, le prix est à 2000. Nous avions amené plusieurs robes, à peu près 500 et des tissus, mais pour le moment ce sont les robes qui sont les plus vendues et des revendeurs viennent les prendre en vrac. Je viens   juste de recompter, ils restent moins d’une centaine»

Les boutiquiers de la ville sainte profitent beaucoup de la fête pour réaliser des bonnes affaires. Des échoppes qui peinaient à écouler une caisse de cannettes de boisson gazeuse ou de jus de fruit, en épuisent, par dizaines, entre la fin de la bourde et le lendemain du gamou. Pape Samba tient une boutique avec une unité de transfert d’argent, il fait savoir «qu’en dehors du gamou et des autres évènements religieux qu’abrite la ville, le commerce marche au ralenti, pour ne pas dire que cela ne marche pas du tout. Cela s’explique par le fait que Tivaouane n’est pas une ville très économique, au contraire elle est très calme, on peut rester une journée sans vendre 50.000fcfa, mais en période de gamou, honnêtement, on fait des recettes journalières qui dépassent les 500.000frs dans certaines zones proches des mosquées et maisons des marabouts».  Comme quoi, le gamou, c’est un double bénéfice, religieux et économique. En attendant le baptême de Ndiassane qui va accueillir les marchands sénégalais et mauritaniens, auxquels vont venir s’ajouter les maliens.


Auteur: Daouda Gueye - Sud Quotidien






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com