Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

LA PRÉSIDENCE DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE PAR L’EXÉCUTIF : UNE USURPATION GRAVE

Posté par: Assane Bocar Niane| Dimanche 17 juillet, 2016 06:07  | Consulté 609 fois  |  4 Réactions  |   

Une personne morale est toujours créée par de personnes physiques pour leur bien être exclusif : un Etat est créé par la population qui peuple un territoire pour sa propre et totale jouissance. Ainsi la justice peut être vue comme principal facteur d’équilibre social dans les relations entre les personnes, qu’elles soient morales ou physiques. De ce fait elle devient indiscutablement la gestion équitable des droits et obligations de ces personnes.

Un gouvernement, un parlement et une justice n’ont de légitimité que quand ils servent pleinement le peuple qui leur confie sa souveraineté. Leur nette séparation est indispensable afin que chacun d’eux soit un garde-fou de l’autre. La séparation des pouvoirs ou une auto-surveillance de l’Etat par lui-même.

Que doit faire un Président de la République ou un Ministre de la justice dans une assemblée constituée de magistrats ? Que dire quand le pouvoir exécutif, par ruse, contrôle le parlement et la justice ? Peut-on être juge et partie à la fois ? Il est temps de revoir les relations qui existent entre nos institutions.

Une réelle séparation des pouvoirs est imminente pour que notre justice soit acceptable et équitable. Il ne faut plus que le parquet dépende du Ministère de la Justice. De même, le Conseil Supérieur de la Magistrature ne doit plus être présidé par l’Exécutif.

Bien que cela n’arrangerait guère un voleur à col blanc. Il serait préférable, pour lui, d’avoir un Protecteur qui contrôle tout. Ce qui leur donne plus de rassurance pour piller les ressources de l’Etat.

Néanmoins s'il tombe, par malchance, entre les mains d’un juge indépendant et incorruptible, le droit de grâce d’un Président peut toujours être utilisé pour sa libération. Aujourd'hui combien y a-t-il de délinquants libérés par le secours de ce fameux droit dont l’exercice devrait être érigé en extinction ? La justice condamne, le Chef de l’Etat libère : c’est quoi ça ? Comment un Etat peut-il émerger dans de telles conditions ?

Enfin de compte, revivons cette histoire judiciaire du septième siècle :

Du vivant du Prophète Muhammad (SAS), une femme avait commis un vol. Un compagnon du nom d'Oussamah (RA), un bien aimé du Messager de Dieu, voulut intervenir à sa faveur auprès de lui pour que la sentence ne lui soit pas appliquée.

Le Prophète (SAS) répliqua : « Veux-tu intervenir pour empêcher l’application d’une des peines établies par Allah ?

Les nations qui ont vécu avant vous ont certes péri parce qu’elles renonçaient à punir le noble parmi eux lorsqu’il volait tandis qu’ils s’empressaient d’appliquer la sanction sur le plus faible parmi eux. Je fais le serment par Allah que si Fatima, fille de Muhammad, venait à commettre un vol, je lui couperais la main ».

 

 

 L'auteur  Assane Bocar Niane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Relation, Justice, Exécutif
Commentaires: (4)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Anonyme En Juillet, 2016 (15:55 PM) 0 FansN°:1
. bonjour
je vous prends pas au sérieux parce que liberté et démocratie ça rime pas avec salafisme et vous êtes adepte à cette idéologie sectaire et vous ne cessez de soutenir cet imam ndao qui est contre la démocratie et la laïcité
Anonyme En Juillet, 2016 (15:55 PM) 0 FansN°:2
. bonjour
je vous prends pas au sérieux parce que liberté et démocratie ça rime pas avec salafisme et vous êtes adepte à cette idéologie sectaire et vous ne cessez de soutenir cet imam ndao qui est contre la démocratie et la laïcité
Anonyme En Juillet, 2016 (15:55 PM) 0 FansN°:3
. bonjour
je vous prends pas au sérieux parce que liberté et démocratie ça rime pas avec salafisme et vous êtes adepte à cette idéologie sectaire et vous ne cessez de soutenir cet imam ndao qui est contre la démocratie et la laïcité
Anonyme En Juillet, 2016 (15:55 PM) 0 FansN°:4
. bonjour
je vous prends pas au sérieux parce que liberté et démocratie ça rime pas avec salafisme et vous êtes adepte à cette idéologie sectaire et vous ne cessez de soutenir cet imam ndao qui est contre la démocratie et la laïcité

Ajouter un commentaire

 
 
Assane Bocar Niane
Blog crée le 25/04/2016 Visité 134911 fois 52 Articles 2124 Commentaires 11 Abonnés

Posts recents
Un Président sentimental est un mauvais homme d\'Etat
UN SENTIMENTAL EST UN MAUVAIS HOMME D\'ETAT
MONSIEUR LE PRÉSIDENT, « QUE CELUI DE VOUS QUI N\'A JAMAIS PÊCHÉ LUI JETTE LA PREMÈIRE PIERRE. »
ON VIENT DE DIMINUER 44 ANS DE LA DURÉE TOTALE DE MA VIE
LETTRE OUVERTE AU CAMARADE PATRIOTE, PRÉSIDENT OUSMANE SONKO
Commentaires recents
Les plus populaires
LETTRE OUVERTE A L’ATTENTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR MACKY SALL
NE LAISSONS JAMAIS LES MEDIOCRES ECRIRE NOTRE HISTOIRE
LA RÉQUISITION : INFORMATIONS LÉGALES ET RÉGLEMENTAIRES
TERRORISME ET SALAFISME : UN DANGER REEL OU UNE TERREUR CHIMERIQUE
PATIENCE FRÈRES ! LE MUSULMAN A TOUJOURS ÉTÉ VISÉ PAR LES ENNEMIS DE L’ISLAM