Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

L'HISTOIRE DE MOUBARAK, L'OUVRIER PERSE

Posté par: Assane Bocar Niane| Mercredi 07 décembre, 2016 20:12  | Consulté 631 fois  |  0 Réactions  |   

Nouh Ibn Maryam, un juge, du côté de Sham, avait un ouvrier qui s’appelait Moubarak (un perse converti à l’islam) qu’il avait envoyé surveiller un champ de raisins, car ils seront bientôt mûrs. L'ouvrier est parti et au bout de quelques semaines, Nouh Ibn Maryam va voir les raisins. Il s'installe dans son jardin et dit à son ouvrier Moubarak de lui cueillir un peu de raisin.

L'ouvrier lui ramène un peu de raisins mais qui ne sont pas mûrs. Et Nouh Ibn Maryam lui dit que ces grains de raisins ne sont pas mûrs et lui en demande d’autres raisins. Moubarak lui en ramène d’autres et Nouh Ibn Maryam trouve toujours que les raisins qu’il a cueillis ne sont pas mûrs.  

Il dit à Moubarak : « Ce n’est pas possible ! Tu ne sais pas faire la distinction entre des raisins qui sont bons et ceux qui ne sont pas encore mûrs ! » Moubarak lui répond : « Tu m’as envoyé pour surveiller les raisins, pas pour les manger. Je n’en ai jamais goûté un seul ». Il n’y a pas touché par crainte de Allâh car ça ne lui appartenait pas. Voilà en réalité l’exemple d’un homme pieux.

Alors, Nouh Ibn Maryam, devant le constat de ce degré de crainte d’Allâh de son ouvrier, de cette piété exemplaire de ce dernier, lui dit : « Je te demande de me conseiller : j'ai une fille que des gens sont venus demandés en mariage, certaines ont de l'argent, d’autres sont bien placées dans la société ...» Alors Moubarak lui répondit : « Notre chef (chez les Perses), il se marie pour la beauté ou pour de l’argent, le chef les romains pour la beauté et votre chef (Muhammad), il se marie pour la religion, alors c’est à toi de choisir pour ta fille lequel de ces chefs tu suis.

Ainsi, Nouh Ibn Maryam est allé vers sa fille pour lui demander si elle voulait épouser Moubarak. Elle lui demanda : « Ô mon père, crois-tu qu’il est bien pour moi ? » Et le père lui répondit que oui. La fille répliqua : « d'accord. » Elle a compris que son père lui cherchait le bien. Il partit demander à Moubarak d’épouser sa fille.

Ils ont eu comme enfant Abdallah Ibn Moubarak, qui est, dans le domaine des hadiths, un des plus grands savants de la communauté musulmane.

 L'auteur  Assane Bocar Niane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Assane Bocar Niane
Blog crée le 25/04/2016 Visité 186619 fois 67 Articles 3134 Commentaires 11 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
LETTRE OUVERTE A L’ATTENTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR MACKY SALL
NE LAISSONS JAMAIS LES MEDIOCRES ECRIRE NOTRE HISTOIRE
LA RÉQUISITION : INFORMATIONS LÉGALES ET RÉGLEMENTAIRES
TERRORISME ET SALAFISME : UN DANGER REEL OU UNE TERREUR CHIMERIQUE
PATIENCE FRÈRES ! LE MUSULMAN A TOUJOURS ÉTÉ VISÉ PAR LES ENNEMIS DE L’ISLAM