Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

COMMENT UN VERRE DE LAIT SUFFIT-IL POUR DESALTERER UNE MULTITUDE DE GENS

Posté par: Assane Bocar Niane| Lundi 16 janvier, 2017 18:01  | Consulté 297 fois  |  0 Réactions  |   

« J'étais tiraillé par la faim, dit Abou Houreyra, au point que je m'appliquais souvent une pierre sur le ventre pour la calmer. Un jour, je me postai sur le passage des Compagnons. Abou Bakr vint à passer. Je lui demandai l'explication d'un verset du Livre d'Allah, Puissant et Majestueux, espérant seulement qu'il m'invite avec lui. 

Je fis de même quand Oumar passa, mais sans résultat.

 

Vint à passer Aboul Qasim, Dieu l'a béni et salué, qui reconnut ce qu'il y avait en mon visage et l'état de ma personne. 

- Abou Houreyra, dit-il ! 

- Me voici, Envoyé d'Allah, dis-je ! 

- Rejoins-moi ! 

Je demandai l'autorisation d'entrer chez lui. Ce qu'il fit. J'aperçus du lait dans un récipient. 

- D'où vient ce lait, demanda le Prophète - aux gens dans la maison - ? 

- C'est la famille d'untel qui nous en a fait don, lui répondirent-ils. 

- Abou Hourayra ! Me dit le Prophète. 

- Me voici, Envoyé d'Allah ! 

- Va m'appeler les gens de la « Souffa ». 

Les gens de la Souffa, dit Abou Houreyra, étaient des pauvres, hôtes de l'Islam - dans la Mosquée du Prophète - sans domicile ni biens. Quand un don venait à l'Envoyé d'Allah, il en prenait et leur en envoyait. Mais s'il s'agissait d'aumône, il la leur envoyait en entier, sans y toucher. 

Je fus navré, car j'espérais boire de ce lait de quoi me réconforter le reste de ma journée et la nuit suivante. Je me dis : je suis envoyé à ces gens et c'est moi qui les servirai. Ne restera-t-il rien de ce lait pour moi ? 

Mais il fallait bien obéir à Dieu et à Son Prophète et j'allai les appeler. 

Ils vinrent, et après autorisation, ils s'introduisirent et prirent place. 

- Abou Houreyra, me dit le Prophète, prends (le récipient) et donne-leur à boire ! 

J'exécutai l'ordre. Chaque homme prenait le récipient et buvait à satiété. Ensuite, il le remettait au suivant et ainsi de suite, jusqu'au dernier. 

Enfin, je le remis à l'Envoyé d'Allah qui le prit dans sa main. II restait encore du lait. II leva la tête, me regarda et sourit. 
- Abou Houreyra ! dit-il. 

- Me voici, Envoyé d'Allah ! - Il ne reste que toi et moi. 

- Tu dis vrai, Ô Envoyé de Dieu. 

- Assieds-toi et bois, me dit-il. Je m'assis et bus. 

- Bois encore, dit-il. Je bus. 

- Encore, me dit-il ! 

Je bus encore. II ne cessa de répéter cela, qu'à la fin je lui dis : 

Je jure par Celui qui t'a chargé de la mission de vérité, que je n’en peux plus ! 

- Passe-moi le récipient me dit-il. II le prit et but du lait qui restait. » 

C'est un prodige évident et une confirmation de la prophétie de plus du Messager de Dieu. Jamais un récipient de lait ne peut rassasier un groupe de personnes affamées, si ce n'est par miracle ! 

Là, apparaissent aussi la grandeur et la noblesse d'âme du Prophète, en ne buvant que le dernier et du même récipient que les pauvres, alors qu'on voit des personnes être dégoûtées de ce geste, par orgueil et crainte de contagion. On peut mesurer l'écart énorme qui nous sépare de la perfection du Prophète. Essayons de lui ressembler !

 L'auteur  Assane Bocar Niane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Assane Bocar Niane
Blog crée le 25/04/2016 Visité 134890 fois 52 Articles 2124 Commentaires 11 Abonnés

Posts recents
Un Président sentimental est un mauvais homme d\'Etat
UN SENTIMENTAL EST UN MAUVAIS HOMME D\'ETAT
MONSIEUR LE PRÉSIDENT, « QUE CELUI DE VOUS QUI N\'A JAMAIS PÊCHÉ LUI JETTE LA PREMÈIRE PIERRE. »
ON VIENT DE DIMINUER 44 ANS DE LA DURÉE TOTALE DE MA VIE
LETTRE OUVERTE AU CAMARADE PATRIOTE, PRÉSIDENT OUSMANE SONKO
Commentaires recents
Les plus populaires
LETTRE OUVERTE A L’ATTENTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR MACKY SALL
NE LAISSONS JAMAIS LES MEDIOCRES ECRIRE NOTRE HISTOIRE
LA RÉQUISITION : INFORMATIONS LÉGALES ET RÉGLEMENTAIRES
TERRORISME ET SALAFISME : UN DANGER REEL OU UNE TERREUR CHIMERIQUE
PATIENCE FRÈRES ! LE MUSULMAN A TOUJOURS ÉTÉ VISÉ PAR LES ENNEMIS DE L’ISLAM